CONFITURE MÛRE & VANILLE


Je vous avais prévenus en début de semaine, cette semaine on va rester sur les confitures maison :o) Comme vous pouvez le constater, on a bien travaillé à notre retour de vacances…

L’an dernier, les mûriers près de chez ma tante ont donné beaucoup de fruits et elle a eu la gentillesse de les congeler au fur et à mesure pour nous. Dix kilos de mûres nous attendaient donc chez elle!

Du coup, en plus de questsches (oui, celles de la confiture de quetsches au rhum), nous avions des mûres congelées dans nos bagages et forcément, avec plus de 10 heures de route fin août, les mûres ne pouvaient pas retourner au congélateur à notre arrivée.

Alors j’ai opté pour une confiture toute simple mais sans pépins en procédant à une double cuisson: la 1ère juste avec un peu d’eau et de sucre afin de réduire les mûres en purée et d’enlever les pépins à l’aide d’un chinois, et la 2ème pour procéder à la cuisson à proprement parler de la confiture.

Cette année les fruits étaient particulièrement sucres, du coup j’ai mis moins de sucre mais n’hésitez pas à en mettre un peu plus si c’est une année où les mûres sont franchement acidulées.

A la demande de Polyanna, j’ai fait simple, juste de la vanille en gousse et aucun pépin!

Bref, si vous cherchez une recette toute simple de confiture de mûre, c’est ici ;o) Et si vous aimez les mûres en confiture, testez la confiture de mûre & pêche plate, un régal.

Bon mercredi!

CONFITURE MURES & VANILLE

Pour 5/6 pots

2 kg de mûres rincées et séchées

200g de sucre pour la 1ère cuisson + 300g de sucre à confiture pour chaque kilo de pulpe (sans pépins) de mûre

300ml d’eau filtrée

2 belles gousses de vanille ouvertes en 2 et grattées pour en récupérer les graines

Pectine de pomme maison

Jour 1

Dans la bassine à confitures, mélanger les mûres avec l’eau et les 200g de sucre et les faire cuire jusqu’au 1er bouillon. Retirer du feu et laisser tiédir voire refroidir (en général, je fais ça le soir et je passe à la suite le lendemain).

Jour 2

Mixer légèrement les mûres avec tout leur jus de cuisson et passer au chinois pour éliminer tous les pépins.

Peser la pulpe récupérée et rajouter 300g de sucre pour chaque kilo.

Mélanger et ajouter les gousses et les graines de vanille, bien mélanger. On peut maintenant procéder à la cuisson de la confiture.

Porter ce même mélange à ébullition et laisser cuire environ 7 minutes. Vérifier la cuisson avec le test de la petite assiette*. Ajouter la pectine de pomme si besoin pour obtenir la texture souhaitée.

Ecumer si besoin (moi j’utilise le truc du petit bout de beurre**).

Dès que le beurre et l’écume ont disparu, mettre en pots la confiture bouillante. Visser les pots ébouillantés et les réserver la tête en bas.

Au bout de 48h si on le souhaite on peut les stériliser*** si on prévoit de les garder longtemps. Par sécurité, on les stérilise toujours comme ça on peut varier les plaisirs chaque année et avoir un large panel de goûts disponibles.

Bon profit!

Quelques informations plus ou moins utiles

* Le « test de la petite assiette » de ma grand-mère

Je n’ai aucun doute sur le fait que ce n’est pas la seule à utiliser cette méthode ou que vous en avez d’autres. Quand on démarre la cuisson de la confiture, on glisse au congélateur une petite assiette (question d’espace disponible dans ledit congélateur j’imagine). Quand la confiture commence à épaissir, généralement quand elle commence à redescendre en volume, on verse une cuillère ou deux de confiture sur la petite assiette froide. Si les gouttes se figent, c’est que la confiture est prête. Sinon il faut prolonger de quelques minutes la cuisson.

Par contre, à la maison on accepte le fait que tous les fruits ne donnent pas la même texture: une confiture de fraises sera toujours plus liquide qu’une à l’orange ou à la banane.

** La méthode dite du petit bout de beurre: c’est aussi simple que de jeter dans notre confiture prise un morceau de beurre (une noix selon la taille de ladite bassine), de bien mélanger et de renouveler s’il reste encore un peu de mousse, On laisse rebouillir 1 minute et c’est parti pour la mise en pots! Cela ne pose aucun souci sur le temps de conservation, on ne sent pas le goût du beurre dans la confiture et ça permet de ne pas gâcher un gramme de préparation contrairement à la méthode avec une écumoire.

*** Comment stériliser une confiture maison

Toutes les étapes du processus en détail ici.

La méthode de la cocotte minute est idéale car elle permet de conserver pendant plusieurs années (plus de 7 ans au vu d’une confiture retrouvée au fond de la cave après un déménagement!) tout en réduisant la quantité de sucre par rapport à la norme.

Une fois notre confiture mise en pots, on retourne les pots, couvercle en bas et on laisse refroidir 48/72h pour que la confiture soit totalement froide. Puis on sort notre cocotte minute et on recouvre le fond avec un torchon plié pour protéger le bas des pots et éviter les chocs des pots en verre. On emballe chaque pot de confiture dans un torchon plié. On installe nos pots bien serrés dans la cocotte minute, attention ils doivent être bien calés pour ne pas s’entrechoquer pendant le processus. On recouvre d’eau (1 voire 2 centimètres au-dessus des couvercles), on ferme notre cocotte minute et quand la soupape siffle, on laisse tourner 5 minutes en pression max si on en dispose.

On laisse les pots refroidir dans la cocotte sans accélérer la sortie de la pression (plusieurs heures), on essuie les pots et on les laisse reposer tête en bas jusqu’à ce qu’ils soient froids à coeur. On peut maintenant les étiqueter pour en profiter toute l’année…

Encore un petit creux…


4 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

  • Anna Pigarda, Friday 25 September 2020 Répondre

    Anys enrere si que n'havien trobat mores, però un any, als de Parc i Jardins se'ls va ocórrer que feien lleig els esbarzers i adéu mores.....
    La teva melmelada de mores amb un bon tros de pa i formatge fresc...per llepar-se'n els dits.
    Una abraçada!

    • Palmira, Friday 2 October 2020 Répondre

      En molts llocs ha nfet lo mateix! Sort que la meva tieta i els seus veïns no deixen passar ningú!
      Una abraçada i bon cap de setmana,
      Palmira

  • ANA NUALART PAZ, Wednesday 23 September 2020 Répondre

    Otros años he cogido moras para hacer mermelada, pero este año hemos salido poco y no hemos cogido, así que me conformo con ver tu mermelada y tomar nota para otra ocasión, que la vainilla me gusta también mucho. Buena idea colar para quitar las semillas que a veces son un poco molestas.
    Besos.

    • Palmira, Thursday 24 September 2020 Répondre

      Mira que no me suele gustar quitar las semillas pero en las moras salvajes se agradece porque hay muuuchas ;o) Este año es de las pocas cosas que todavía por aquí no nos han prohibido así que cada mora es una victoria!!
      Besos y feliz fin de semana,
      Palmira