CONFITURE FRAISES, MENTHE & POIVRE NOIR


Cette recette a été publiée originellement sur Come Conmigo le 17/06/2011.

Vive la confiture maison! C’est quelque chose que nous adorons, de la cueillette des fruits quand nous pouvons la faire nous-mêmes en passant par la bonne odeur qui se répand pendant qu’elle cuit et bien sûr en la dégustant dans nos yahourts et sur nos tartines :o)

J’étais sur le point de réparer des confitures de fraise quand j’ai vu notre petit plant de menthe fraîche et je me suis dit que cela pourrait donner quelquechose d’intéressant. En effet, on obtient une confiture super rafraîchissante et pleine de pep’s.  A tester absolument si vous aimez la menthe.

Si vous aimez préparer vos confitures, n’hésitez pas à aller fouiller dans toutes mes recettes de confitures maison et si vous débutez sur le sujet, vous trouverez ici tous mes conseils pour réussir des confitures maison parfaites.

Et vous, elles sont faites maison vos confitures ?

Aujourd'hui...

CONFITURE FRAISES, MENTHE & POIVRE NOIR

Pour 7/8 pots

2kg de fraises mûres poids brut soit 1,850kg sans pédoncule

1,2 kg de sucre à confiture

15 grains de poivre noir

2CS**** de feuilles de menthe fraîches finement émincées

2 sachets de pectine (facultatif)

Mixer environ 400g de fraises et les mélanger aux fraises coupées en 2 ou 4 selon leur taille. Ajouter le poivre concassé.

Laisser le sucre fondre pendant 2 ou 3 heures, un sirop doit se former autour des fruits. On peut aussi laisser les fruits une nuit au frigo, recouverts de papier film.

Verser le mélange dans la bassine à confiture et amener à ébullition la préparation en remuant régulièrement.

Laisser bouillir 7/10 minutes et tester la consistance selon notre méthode préférée et vérifier la cuisson avec le test de la petite assiette* et selon la texture obtenue, rajouter le sachet de pectine selon les indications du paquet. Laisser bouillir 2 minutes. Rajouter la menthe et donner un bouillon.

Ecumer si besoin (moi j’utilise le truc du petit bout de beurre**).

Dès que le beurre et l’écume ont disparu, mettre en pots la confiture bouillante. Visser les pots ébouillantés et les réserver la tête en bas.

Au bout de 48h si on le souhaite on peut les stériliser*** si on prévoit de les garder longtemps. Par sécurité, on les stérilise toujours comme ça on peut varier les plaisirs chaque année et avoir un large panel de goûts disponibles.

Bon profit!

Quelques petits details qui comptent…

* Le « test de la petite assiette » de ma grand-mère

Je n’ai aucun doute sur le fait que ce n’est pas la seule à utiliser cette méthode ou que vous en avez d’autres. Quand on démarre la cuisson de la confiture, on glisse au congélateur une petite assiette (question d’espace disponible dans ledit congélateur j’imagine). Quand la confiture commence à épaissir, généralement quand elle commence à redescendre en volume, on verse une cuillère ou deux de confiture sur la petite assiette froide. Si les gouttes se figent, c’est que la confiture est prête. Sinon il faut prolonger de quelques minutes la cuisson.

Par contre, à la maison on accepte le fait que tous les fruits ne donnent pas la même texture: une confiture de fraises sera toujours plus liquide qu’une à l’orange ou à la banane.

** La méthode dite du petit bout de beurre: c’est aussi simple que de jeter dans notre confiture prise un morceau de beurre (une noix selon la taille de ladite bassine), de bien mélanger et de renouveler s’il reste encore un peu de mousse, On laisse rebouillir 1 minute et c’est parti pour la mise en pots! Cela ne pose aucun souci sur le temps de conservation, on ne sent pas le goût du beurre dans la confiture et ça permet de ne pas gâcher un gramme de préparation contrairement à la méthode avec une écumoire.

*** Comment stériliser une confiture maison

Toutes les étapes du processus en détail ici.

La méthode de la cocotte minute est idéale car elle permet de conserver pendant plusieurs années (plus de 7 ans au vu d’une confiture retrouvée au fond de la cave après un déménagement!) tout en réduisant la quantité de sucre par rapport à la norme.

Une fois notre confiture mise en pots, on retourne les pots, couvercle en bas et on laisse refroidir 48/72h pour que la confiture soit totalement froide. Puis on sort notre cocotte minute et on recouvre le fond avec un torchon plié pour protéger le bas des pots et éviter les chocs des pots en verre. On emballe chaque pot de confiture dans un torchon plié. On installe nos pots bien serrés dans la cocotte minute, attention ils doivent être bien calés pour ne pas s’entrechoquer pendant le processus. On recouvre d’eau (1 voire 2 centimètres au-dessus des couvercles), on ferme notre cocotte minute et quand la soupape siffle, on laisse tourner 5 minutes en pression max si on en dispose.

****CS : Cuillère à Soupe

Encore un petit creux


4 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

  • Marhya, vendredi 17 juin 2011 Répondre

    ¡¡Qué rico tiene que estar, Palmira!!! oye, pero ¿qué es eso de "antes de que una plaga se la cargue"?? jajaja, venga mujer, arriba ese optimismo, que seguro que te dura y dura como los conejitos
    de las pilas, lozana y preciosa para dejarte hacer muchos, muchos platos con ella.

    Besos!!

    • Palmira, samedi 18 juin 2011 Répondre

      El tema de las plagas me vuelve enferma... si vieras como ha quedado la menta después de un ataque no te mafarías... Ya no le queda ni 10 hojitas...

      La mermelada muy rica, por lo menos he aprovechado un pelín de menta jejeje

      Besos y feliz fin de semana,

      Palmira

  • sole, vendredi 17 juin 2011 Répondre

    hiper fresca con la menta, me gustó lo de "puntitos de calor en la lengua", jeje

    debe de ser muy raro el sabor con la pimienta negra. lo máximo que he usado en dulces es la pimienta jamaiquina, más allá de eso no me he animado con otras pimientas. tomo nota de tu mermelada.
    ¡buen finde, Palmi!

    • Palmira, samedi 18 juin 2011 Répondre

      Es que a veces hay sensacions que cuestan de explicar ;o)

      La pimienta jamaiquina me gusta mucho en dulce pero aquí me cuesta mucho encontrar. Las pimientas más "fuertes" si las usas con moderación les dan mucha chispa a los postres (una ensalada de
      fresas con pimienta negra recién molida y vinagre balsámico... ¡un pecado light!).

      Besos y buen fin de semana !

      Palmira