CONFITURE MÛRES & PECHES PLATES


L’été s’est montré très généreux avec nous, non seulement car nous en avons largement profité mais aussi parce que pendant notre séjour chez ma tante, les arbres ployaient sous les fruits et nous avons pu faire une cure de mûres!!!

Cela faisait bien longtemps que nous n’en avions pas vu et mangé autant directement dans les ronces :o) Alors après en avoir bien profité sur place nous en avons rapportées plein à la maison pour en faire des confitures bien sûr!

Je pense que cette photo ne laisse pas de place au doute, nous avons pris la chose très au sérieux ;O)

La confiture que je partage aujourd’hui associe deux stars de l’été: les mûres et les pêches plates.

Le petit truc en plus de la recette d’aujourd’hui c’est la cuisson en 2 temps de la confiture. D’abord on donne juste un bouillon pour faire fondre le sucre et libérer la pectine naturellement contenue dans les fruits. Ensuite, le lendemain, on fait cuire la confiture normalement. Vous verrez, c’est surprenant comme le temps de cuisson est plus court en faisant en 2 fois!

Si vous aimez les confitures maison, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à toutes nos recettes de confiture maison.

Et n’oubliez pas que nous fêtons les 10 ans du blog par un tirage au sort dont le prix pourrait bien être cette confiture ;O)

Bonne chance à tous et bon week-end!

CONFITURE MÛRES & PECHES PLATES

Pour 4/5 pots

1,1 kg de pêches plates ou de pêches de vigne, épluchées, dénoyautées et coupées en cubes pas trop petits

600g de mûres propres et sèches

650g de sucre à confiture

Jour 1

Dans une bassine à confiture, mélanger les mûres et les pêches plates préparées.

Faire chauffer à feu moyen pour faire fondre le sucre et dès le 1er bouillon, couper le feu. Les fruits sont bien enrobés d’une sorte de sirop.

Verser dans un saladier et couvrir au contact avec du papier film.

Laisser refroidir et réserver au frigo toute une nuit.

Jour 2

Le jour suivant, porter ce même mélange à ébullition et laisser cuire environ 7 minutes. Vérifier la cuisson avec le test de la petite assiette*.

Ecumer si besoin (moi j’utilise le truc du petit bout de beurre**).

Dès que le beurre et l’écume ont disparu, mettre en pots la confiture bouillante. Visser les pots ébouillantés et les réserver la tête en bas.

Au bout de 48h si on le souhaite on peut les stériliser*** si on prévoit de les garder longtemps. Par sécurité, on les stérilise toujours comme ça on peut varier les plaisirs chaque année et avoir un large panel de goûts disponibles.

Bon profit!

Quelques informations plus ou moins utiles

* Le « test de la petite assiette » de ma grand-mère

Je n’ai aucun doute sur le fait que ce n’est pas la seule à utiliser cette méthode ou que vous en avez d’autres. Quand on démarre la cuisson de la confiture, on glisse au congélateur une petite assiette (question d’espace disponible dans ledit congélateur j’imagine). Quand la confiture commence à épaissir, généralement quand elle commence à redescendre en volume, on verse une cuillère ou deux de confiture sur la petite assiette froide. Si les gouttes se figent, c’est que la confiture est prête. Sinon il faut prolonger de quelques minutes la cuisson.

Par contre, à la maison on accepte le fait que tous les fruits ne donnent pas la même texture: une confiture de fraises sera toujours plus liquide qu’une à l’orange ou à la banane.

** La méthode dite du petit bout de beurre: c’est aussi simple que de jeter dans notre confiture prise un morceau de beurre (une noix selon la taille de ladite bassine), de bien mélanger et de renouveler s’il reste encore un peu de mousse, On laisse rebouillir 1 minute et c’est parti pour la mise en pots! Cela ne pose aucun souci sur le temps de conservation, on ne sent pas le goût du beurre dans la confiture et ça permet de ne pas gâcher un gramme de préparation contrairement à la méthode avec une écumoire.

*** Comment stériliser une confiture maison

Toutes les étapes du processus en détail ici.

La méthode de la cocotte minute est idéale car elle permet de conserver pendant plusieurs années (plus de 7 ans au vu d’une confiture retrouvée au fond de la cave après un déménagement!) tout en réduisant la quantité de sucre par rapport à la norme.

Une fois notre confiture mise en pots, on retourne les pots, couvercle en bas et on laisse refroidir 48/72h pour que la confiture soit totalement froide. Puis on sort notre cocotte minute et on recouvre le fond avec un torchon plié pour protéger le bas des pots et éviter les chocs des pots en verre. On emballe chaque pot de confiture dans un torchon plié. On installe nos pots bien serrés dans la cocotte minute, attention ils doivent être bien calés pour ne pas s’entrechoquer pendant le processus. On recouvre d’eau (1 voire 2 centimètres au-dessus des couvercles), on ferme notre cocotte minute et quand la soupape siffle, on laisse tourner 5 minutes en pression max si on en dispose.

On laisse les pots refroidir dans la cocotte sans accélérer la sortie de la pression (plusieurs heures), on essuie les pots et on les laisse reposer tête en bas jusqu’à ce qu’ils soient froids à coeur. On peut maintenant les étiqueter pour en profiter toute l’année…

 

 

Encore un petit creux…


20 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

  • Comer especial (Rosa), mardi 1 octobre 2019 Répondre

    Hola, Palmira:
    ¿Cómo estás? ¿Y la nena? Espero que todos muy bien.
    Esta mermelada tiene una pinta espectacular. Además, la combinación de moras y paraguayos debe ser muy interesante. Nunca la he tomado en mermelada.
    Besos y feliz semana, guapa.

    • Palmira, samedi 23 novembre 2019 Répondre

      Quedan muy ricos así preparados con esta combinación. PAra disfrutar del sabor del verano todo el año ;o)
      Besos y feliz fin de semana,
      Palmira

  • Isabel, dimanche 29 septembre 2019 Répondre

    UAUUUU que maravilla Palmira!!
    Me encantan la moras!!
    Y ahora que veo tu mermelada, no sabes las ganas que me han dado. Me gustaría mucho hacerla,
    U besazo.

    • Palmira, lundi 30 septembre 2019 Répondre

      Las moras me encantan y qué mejor manera de disfrutar de ellas todo el año que de preparar ricas mermeladas con ellas?!
      Besos y feliz semana,
      Palmira

  • Pilar, dimanche 29 septembre 2019 Répondre

    Hola Palmira, ya veo cargados para mermeladas con lo ricas que están. Que maravilla. Tomaré nota lo del primer hervor. Este año me anime a perparar mermelada pero duran poco en casa. Las moras hace años que no las pruebo, con lo rica que estaban y están claro. Menuda mermelada rica ha quedado. Un besazo y feliz domingo

    • Palmira, lundi 30 septembre 2019 Répondre

      En casa tampoco es que duren mucho pero suelo compensar con la gran cantidad de mermeladas que voy preparando a lo largo del año!
      Y no hay nada mejor después de un día duro que de tomarse un yogur con mermelada de moras casera ;o)
      Besos y feliz semana,
      Palmira

  • silvia, dimanche 29 septembre 2019 Répondre

    Hola!! una buena combinación que no he probado, pero me la imagino muy buena. Tomo nota :)
    Besos y feliz domingo :)

    • Palmira, lundi 30 septembre 2019 Répondre

      Una combinación que sabe a fin de verano a tope y a fin de las vacaciones también jejeje
      Besos y feliz semana,
      Palmira

  • Su, samedi 28 septembre 2019 Répondre

    De verdad, qué versatilidad la tuya con las mermeladas. No se te resiste ninguna. Un besote.

    • Palmira, lundi 30 septembre 2019 Répondre

      Es que las mermeladas son un fuente de inspiración casi ilimitada ;o)
      Siempre me surge alguna que otra idea nueva que tengo que probar absolutamente jajaja
      Besos y feliz semana,
      Palmira

  • Marhya, vendredi 27 septembre 2019 Répondre

    ¡Que buena idea, no se me había ocurrido la combinación! A ver si este fin de semana consigo algunas moras.
    Besos.

    • Palmira, lundi 30 septembre 2019 Répondre

      La combinación la probé por primera vez en una tarta de frutas y el resultado me pareció tan delicioso que no pude resistirme e intenté transformarla en mermelada. Si te gustan los tropezones es una mavavilla !;o)
      Besos y feliz semana,
      Palmira

  • chus, vendredi 27 septembre 2019 Répondre

    Me imagino como tiene que estar esta mermelada ,relamiendome estoy que lo sepas ,me ha llamado la atencion esta forma de hacer mermeladas cocinado la fruta en dos veces ,tengo que ponerlo en practica ,ultimamente siempre hago la mermelada en la thermomix con lo cual no puedo hacer mucha cantidad de una sola vez.
    Te ha quedado de relujo para no variar.
    Bicos mil para los tres y feliz finde wapisima.

    • Palmira, mardi 8 octobre 2019 Répondre

      Este año con la cantidad de fruta que tenía que preparar al momento no podía permitir ir haciendo las tandas de una en una o se me ponía mala la fruta. Con esta precocción después ya tienes un poco más de margen para ir cociendo las mermeladas los 2 o 3 días siguientes y se agradece cuando hay mucha cantidad.
      Además que me ha sorprendido gratamente como mejora el "cuajo" de la mermelada y acortas los tiempos.
      Si te animas ya nos contarás!
      Besos,
      Palmira

  • la cuisine de poupoule, vendredi 27 septembre 2019 Répondre

    Humm une super marmelade
    Bonne journée
    bisous

    • Palmira, vendredi 27 septembre 2019 Répondre

      Merci on l'adore!
      Bpon week end!
      Palmira

  • ANA, vendredi 27 septembre 2019 Répondre

    El año pasado cogimos bastantes moras, este año pocas, solo dio para un frasco pequeño de mermelada que ya nos hemos comido, jejeje.
    Qué rica se ve la tuya con los paraguayos!
    Besos.

    • Palmira, vendredi 27 septembre 2019 Répondre

      En Andorra tampoco dimos con muchas este año pero en casa de mi tía fue un gran año aunque unos cuantos tarros ya nos hemos comido ;o)
      Besos y feliz fin de semana,
      Palmira

  • Cuca, vendredi 27 septembre 2019 Répondre

    Esta combinación de frutas me parece bastante interesante, pero pensándolo bien, puede funcionar porque compensa el dulzor del paraguayo y la acidez de la mora. La textura y el color son magníficos.

    El truco de hacer la mermelada en dos veces me parece muy curiosa. Pero ya veo que funciona de lujo ¡tengo que probarlo!

    Me encanta ver el arsenal de frutas, estas cosas da gusto que se enseñen ¡Besos mil!

    • Palmira, vendredi 27 septembre 2019 Répondre

      Este año ha sido muy generoso así que mermeladas interesantes no han faltado ;o) Las moras pegan muy bien con los paraguayos, en tartas es una combinación maravillosa.
      La cocción en 2 tandas es de lo más interesante y creo que la voy a repetir porque al final aunque tengas que fregar más veces la olla cada tanda se hace antes!
      Besos y feliz fin de semana,
      Palmira