CONFITURE DE ZESTES D’ORANGE


Cette recette a été publiée originellement sur Come Conmigo le 26/03/2014.

Chaque hiver, c’est la même histoire: plein d’oranges bio dans les paniers et même si on se sert de leurs zestes souvent, il y a quand même pas mal de peaux d’oranges dans la poubelle.

Du coup la recette du jour est parfaite même si vous ne devez pas vous attendre à obtenir des quantités astronomiques de confiture !

Ça change de la confiture d’oranges douces et ça ressemble presque à un confit d’orange. Bref, c’est à tester !

Et vous, vous aimez comment votre marmelade d’orange ? Nous, on l’adore dans du pain d’épices !

Aujourd'hui...

CONFITURE DE ZESTES D’ORANGE

Pour 2 petits pots (environ 150ml)

110 g de peaux d’oranges bio ou non traitées (environ 12 oranges) blanchies pendant 30 minutes dans de l’eau filtrée et bien égouttées

110g de sucre à confitures

30ml d’eau filtrée

700ml de jus de pommes sans sucre non issu de concentré

Jour 1

Bien rincer les oranges et les sécher avant d’ôter leur peau à l’aide d’un zesteur (110g dans mon cas avec 12 oranges).

Les blanchir à l’eau bouillante jusqu’à ce qu’elles soient tendres (environ 30 minutes) puis les égoutter et bien les rafraîchir à l’eau fraîche. Bien les sécher dans un torchon et réserver au frigo 24h.

Jour 2

Découper les peaux d’oranges en petits morceaux et les peser afin de respecter les quantités respectives des autres ingrédients. Une bonne vieille règle de 3 s’impose !

Faire chauffer le sucre avec 30ml d’eau filtrée à feu doux jusqu’à ce que le sucre se dissolve et laisser bouillir 2 minutes supplémentaires.

Ajouter les peaux d’orange préparées et le jus de pomme  et amener à ébullition. Baisser alors le feu et laisser cuire 15 minutes environ, en remuant constamment la préparation. Les peaux d’orange doivent être transparentes et confites.

Vérifier la cuisson avec le test de la petite assiette*et écumer avec le truc du petit bout de beurre pour nous**.

Dès que le beurre et l’écume ont disparu, mettre en pot la confiture bouillante. Visser les pots ébouillantés et les réserver la tête en bas.

Au bout de 48h si on le souhaite on peut les stériliser*** si on prévoit de les garder longtemps. Par sécurité, on les stérilise toujours comme ça on peut varier les plaisirs chaque année et avoir un large panel de goûts disponibles.

Bon profit!

Quelques petits details qui comptent…

* Le « test de la petite assiette » de ma grand-mère

Je n’ai aucun doute sur le fait que ce n’est pas la seule à utiliser cette méthode ou que vous en avez d’autres. Quand on démarre la cuisson de la confiture, on glisse au congélateur une petite assiette (question d’espace disponible dans ledit congélateur j’imagine). Quand la confiture commence à épaissir, généralement quand elle commence à redescendre en volume, on verse une cuillère ou deux de confiture sur la petite assiette froide. Si les gouttes se figent, c’est que la confiture est prête. Sinon il faut prolonger de quelques minutes la cuisson.

Par contre, à la maison on accepte le fait que tous les fruits ne donnent pas la même texture: une confiture de fraises sera toujours plus liquide qu’une à l’orange ou à la banane.

** La méthode dite du petit bout de beurre: c’est aussi simple que de jeter dans notre confiture prise un morceau de beurre (une noix selon la taille de ladite bassine), de bien mélanger et de renouveler s’il reste encore un peu de mousse, On laisse rebouillir 1 minute et c’est parti pour la mise en pots! Cela ne pose aucun souci sur le temps de conservation, on ne sent pas le goût du beurre dans la confiture et ça permet de ne pas gâcher un gramme de préparation contrairement à la méthode avec une écumoire.

*** Comment stériliser une confiture maison

Toutes les étapes du processus en détail ici.

La méthode de la cocotte minute est idéale car elle permet de conserver pendant plusieurs années (plus de 7 ans au vu d’une confiture retrouvée au fond de la cave après un déménagement!) tout en réduisant la quantité de sucre par rapport à la norme.

Une fois notre confiture mise en pots, on retourne les pots, couvercle en bas et on laisse refroidir 48/72h pour que la confiture soit totalement froide. Puis on sort notre cocotte minute et on recouvre le fond avec un torchon plié pour protéger le bas des pots et éviter les chocs des pots en verre. On emballe chaque pot de confiture dans un torchon plié. On installe nos pots bien serrés dans la cocotte minute, attention ils doivent être bien calés pour ne pas s’entrechoquer pendant le processus. On recouvre d’eau (1 voire 2 centimètres au-dessus des couvercles), on ferme notre cocotte minute et quand la soupape siffle, on laisse tourner 5 minutes en pression max si on en dispose.

On laisse les pots refroidir dans la cocotte sans accélérer la sortie de la pression (plusieurs heures), on essuie les pots et on les laisse reposer tête en bas jusqu’à ce qu’ils soient froids à coeur. On peut maintenant les étiqueter pour en profiter toute l’année…

Encore un petit creux


17 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

  • Sandra, mercredi 7 mai 2014 Répondre

    Uhm mermelada de naranja, esa mezcla tan especial de amargo y dulce que rica...

    Ah, te dejo una sorpresilla en mi blog: http://mireinoporunamagdalena.blogspot.fr/2014/05/liebster-award.html

    saludos!

     

  • Ana, jeudi 3 avril 2014 Répondre

    A mi me encanta hacer mermelada casera....diría que soy adicta a ellas! Muy buenaª!

  • Mireia, dimanche 30 mars 2014 Répondre

    Pues sí que es una pena tener que tirar las pieles. En mi caso vienen de la granja de mi abuelo, pero que bien encontrar estos modos de aprovecharlas, además tan rico y tan sano... Es genial!

  • Conxita, dimanche 30 mars 2014 Répondre

    Felicitats per poder comptar amb aquesta "pinche" tan maca.

    Conxita

  • Sussi, jeudi 27 mars 2014 Répondre

    Boníssima!!!

     

    Sussi

  • Nenalinda, jeudi 27 mars 2014 Répondre

    Una mermelada divinisimaaaa que seguro esta de muerte relenta yo seguro me la comeria a cucharadas , es una pena que aqui no haya naranjas ecologicas para hacer una poquita , pero me guardo la
    receta en pendientes por si las consigo.Bicos mil wapa.

  • Margarida, jeudi 27 mars 2014 Répondre

    A l'hivern sempre había fet melmelada de taronja però amb la polpa i la pell, i  tenia melmelada per a tot l'any. Ara fa un parell d'anys que no en faig perquè ja no acostumo esmorzar pa amb
    melmelada...

    Tinc taronges de casa i en mengem moltes, i sempre em sap greu llençar les pells. Quina idea més bona m'has donat! Crec que la faré i de tant en tant tornaré al costum d'esmorzar torrades amb
    aquesta delícis!

    Petons

  • miquel, jeudi 27 mars 2014 Répondre

    Es una mermelada que gusta mucho y es muy versatil¡

    Hoy tambien estoy haciendo una mermelada de naranja con las pieles y un poco de su carne.

    Bss 

  • ANABDN, jeudi 27 mars 2014 Répondre

    A pesar de que es un poco más trabajosa que otras mermeladas tiene que merecer la pena a la hora de comerla.

    Aunque sin duda lo que más me gusta es ver la cara de señorita que tiene ya Polyanna, está guapísima, cómo ha cambiado, era un bebé y mírala que grande y espabilada está ya!

    Besos.

  • Sofía, mercredi 26 mars 2014 Répondre

    Creo que va a ser una de las mermeladas que me va a quedar pendiente, voy a ver si me doy prisa y la hago, porque la tengo unas ganas, besos

    Sofía

  • Laube, mercredi 26 mars 2014 Répondre

    Qué curiosa!!! Sólo con las pieles? Qué cosa mas curiosa, Palmira!!! Me encanta!!!! Y dices que queda más espesita??? Pues me encanta. Me la llevo puesta.

     

    BESITOS

  • Marhya, mercredi 26 mars 2014 Répondre

    ¡Mira lo que estaba haciendo la pinche, jejeje! Me la apunto, todavía tengo naranjas en casa, no muchas pero creo que pueden ser suficientes, me han entrado muchas ganas de probar, tiene que
    quedar una mermelada muy rica.

    Besos.

  • Eva, mercredi 26 mars 2014 Répondre

    Una mica entretinguda si que és, però com sempre aquestes melmelades que ens porten fan molt bona pinta! i és que amb aquesta pinche tan guapa no pot ser d'altra manera! un petó!

  • María Pilar, mercredi 26 mars 2014 Répondre

    Una idea genial, yo las he hecho con la piel de los limones. Polyana cada día está más guapa.

    Besitos

  • Eva, mercredi 26 mars 2014 Répondre

    Qué es azúcar para mermelada? o la puedo sustituir con azúcar normal.

    Gracias, Bendiciones.

  • glutoniana, mercredi 26 mars 2014 Répondre

    Un día de estos la peque se rebela y te pide derechos de imagen jajaja. Qué rica como siempre la receta y sorprendente!

  • Sònia, mercredi 26 mars 2014 Répondre

    Mmmmm.... LA meva melmelada preferida tambe es la de taronja! Pero faig una amb la taronja sencera... Aixo si, des de que li vaig explicar al meu marit la teva de taronja dolça que li dec... aixi
    que haure de fer les dues ;-) Ja t'explicare!

    Per cert, la teva pinxe es preciosa!!! Ja t'ho vaig dir ;-)

    Un petona enorme