CONFITURE MÛRE & RHUBARBE


Je vous en parlais déjà vendredi, l’été dernier il y avait beaucoup de mûres autour de chez ma tante et elle a littéralement rempli le congélateur de mûres!

Du coup j’ai eu l’occasion de m’amuser un peu et de préparer des recettes un peu différentes. Pour celle qui nous intéresse aujourd’hui, j’ai utilisé de la rhubarbe que j’avais congelée au printemps (la même que celle utilisée pour la confiture de rhubarbe et framboise) et le côté légèrement acidulé de la rhubarbe associé au côté doux et crémeux des mûres, miam. En tout cas, nous on a adoré.

Ça vaut vraiment le coup de congeler au fur et à mesure les petites récoltes de mûres parce que les confitures de mûres, quel régal!

Bon mercredi et n’oubliez pas le tirage au sort pour les 12 ans du blog!

CONFITURE MURE & RHUBARBE

Pour environ 4 pots

850g de morceaux de rhubarbe d’environ 1,5cm coupés en biais

850g de mûres rincées et séchées

1 kg de sucre à confiture

Pectine de pomme (facultatif)

Jour 1

Dans la bassine à confitures, mélanger les mûres et les morceaux de rhubarbe avec le sucre.

Faire chauffer à feu moyen pour faire fondre le sucre et dès le 1er bouillon, couper le feu. Les fruits sont bien enrobés d’une sorte de sirop.

Verser dans un saladier et couvrir au contact avec du papier film.

Laisser refroidir et réserver au frigo toute une nuit.

Jour 2

Le jour suivant, porter ce même mélange à ébullition dans une bassine à confiture et laisser cuire environ 7 minutes. Vérifier la cuisson avec le test de la petite assiette*. Ajouter de la pectine maison si besoin jusqu’à obtention de la texture souhaitée.

Ecumer si besoin (moi j’utilise le truc du petit bout de beurre**).

Dès que le beurre et l’écume ont disparu, mettre en pots la confiture bouillante. Visser les pots ébouillantés et les réserver la tête en bas.

Au bout de 48h si on le souhaite on peut les stériliser*** si on prévoit de les garder longtemps. Par sécurité, on les stérilise toujours comme ça on peut varier les plaisirs chaque année et avoir un large panel de goûts disponibles.

Bon profit!

Quelques informations plus ou moins utiles

* Le « test de la petite assiette » de ma grand-mère

Je n’ai aucun doute sur le fait que ce n’est pas la seule à utiliser cette méthode ou que vous en avez d’autres. Quand on démarre la cuisson de la confiture, on glisse au congélateur une petite assiette (question d’espace disponible dans ledit congélateur j’imagine). Quand la confiture commence à épaissir, généralement quand elle commence à redescendre en volume, on verse une cuillère ou deux de confiture sur la petite assiette froide. Si les gouttes se figent, c’est que la confiture est prête. Sinon il faut prolonger de quelques minutes la cuisson.

Par contre, à la maison on accepte le fait que tous les fruits ne donnent pas la même texture: une confiture de fraises sera toujours plus liquide qu’une à l’orange ou à la banane.

** La méthode dite du petit bout de beurre: c’est aussi simple que de jeter dans notre confiture prise un morceau de beurre (une noix selon la taille de ladite bassine), de bien mélanger et de renouveler s’il reste encore un peu de mousse, On laisse rebouillir 1 minute et c’est parti pour la mise en pots! Cela ne pose aucun souci sur le temps de conservation, on ne sent pas le goût du beurre dans la confiture et ça permet de ne pas gâcher un gramme de préparation contrairement à la méthode avec une écumoire.

*** Comment stériliser une confiture maison

Toutes les étapes du processus en détail ici.

La méthode de la cocotte minute est idéale car elle permet de conserver pendant plusieurs années (plus de 7 ans au vu d’une confiture retrouvée au fond de la cave après un déménagement!) tout en réduisant la quantité de sucre par rapport à la norme.

Une fois notre confiture mise en pots, on retourne les pots, couvercle en bas et on laisse refroidir 48/72h pour que la confiture soit totalement froide. Puis on sort notre cocotte minute et on recouvre le fond avec un torchon plié pour protéger le bas des pots et éviter les chocs des pots en verre. On emballe chaque pot de confiture dans un torchon plié. On installe nos pots bien serrés dans la cocotte minute, attention ils doivent être bien calés pour ne pas s’entrechoquer pendant le processus. On recouvre d’eau (1 voire 2 centimètres au-dessus des couvercles), on ferme notre cocotte minute et quand la soupape siffle, on laisse tourner 5 minutes en pression max si on en dispose.

On laisse les pots refroidir dans la cocotte sans accélérer la sortie de la pression (plusieurs heures), on essuie les pots et on les laisse reposer tête en bas jusqu’à ce qu’ils soient froids à coeur. On peut maintenant les étiqueter pour en profiter toute l’année…

Encore un petit creux…


10 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

  • silvia, Sunday 3 October 2021 Répondre

    Hola, como tiene que estar de buenas con esta combinación de ingredientes. Seguro que es muy especial. Me gusta mucho como queda.

    Que tengas buena semana!!!

    • Palmira, Monday 4 October 2021 Répondre

      Además es una mermelada con cosecha propia o sea solo fruta del campo recolectada entre amigos y familiares. Y así además de saber a gloria sabe a buenos momentos compartidos :o)
      Besos y feliz semana,
      Palmira

  • Bárbara - Comer De Todo, Thursday 30 September 2021 Répondre

    Qué alegría volver a pasarme por aquí!! adoro las moras, pero nunca llego a tener un buen puñado para preparar nada, siempre nos las comemos antes! jejeje...
    Te ha quedado una mermelada maravillosa y estoy segura de que ese toque de ruibarbo es genial!
    Estamos de vuelta!! nos hemos resistido, pero ya estamos dando guerra!
    Un abrazo!

    • Palmira, Monday 4 October 2021 Répondre

      Este año me da que a muchos nos ha costado más de lo habitual volver a la rutina del blog :o) Y resistirnos así a la vuelta del otoño y del frío, por lo menos por aquí.
      Las moras el año pasado dieron mucho de si y más allá de las que comimos a puñados, mi tía como una hormiguita estuvo congelando un bol cada día durante un par de semanas de allí la inmensa suerte de poder preparar mermeladas de moras que están entre mis favoritas, pero solo con moras silvestres porque sino no me gustan :o)
      Besos y feliz semana,
      Palmira

  • charo, Thursday 30 September 2021 Répondre

    debe estar espectacular, a mi me encantan las moras y esa combinación tiene que ser tremenda

    • Palmira, Monday 4 October 2021 Répondre

      Es super rica, con una textura super agradable y además llena de buenos recuerdos cosechando moras y ruibarbo juntos.
      Besos y feliz semana,
      Palmira

  • ANA NUALART PAZ, Wednesday 29 September 2021 Répondre

    Y yo sigo sin probar el ruibarbo, en cuanto a las moras este año no ha habido cosecha, pero bueno otro año será.
    Tiene que estar muy rica esta mermelada, para ricos desayunos o rellenos de tarta.
    Besos.

    • Palmira, Monday 4 October 2021 Répondre

      Ainsss Ana, la próxima primavera tendré que mandarte un par de pencas de ruibarbo por correo ;o)
      Las moras las cociné este año pero son del verano pasado, hubo muchísimas y mi tía las fue guardando bol tras bol en el congelador para tener suficiente cantidad como para poder preparar mermelada. Este año no han dado para más que un par de tartas (riquísimas por cierto) y alguna que otra merienda directamente en la zarzamora jejeje
      Besos y feliz semana,
      Palmira

  • La cuisine de Poupoule (Christelle), Wednesday 29 September 2021 Répondre

    Encore une très belle confiture que tu nous proposes
    Bonne journée
    Bisous

    • Palmira, Monday 4 October 2021 Répondre

      A la maison on adore!
      Bises,
      Palmira