GRATIN DAUPHINOIS VERSION 2020


Je vous en parlais l’an dernier en fêtant les 11 ans du blog, nous continuons notre Défi Version 2020 en 2021 ;o)

Je vous rappelle l’idée: piocher une recette issue des toutes premières publications du blog et vous en proposer la version que je prépare aujourd’hui à la maison, la même mais avec tout ce que j’ai appris par-ci par-là.

Aujourd’hui c’est au tour d’un grand classique de la cuisine française, le gratin dauphinois: des tranches de pommes de terre cuites dans du lait, de la crème, des oeufs, du fromage, parce que j’en ai vu des dizaines de versiones.

Pendant longtemps j’ai préparé le gratin dauphinois de mon amie Maïté et il y a quelques années lors d’une conférence j’ai découvert qu’il était plus judicieux chimiquement de précuire les pommes de terre dans un mélange de lait et de crème: une révélation!

La version 2020 du jour est inspirée par la recette d’Anne Sophie Pic mais dont j’ai adapté les temps de cuisson et les quantités à nos goûts (moins de crème, plus d’aromates).

Le secret c’est la double cuisson des patates et le respect d’un temps de repos entre les 2 cuissons qui fait vraiment une sacrée différence puisque cela permet aux amidons naturellement présents dans les pommes de terre de lier la sauce.

Si je précise que c’est un plat encore meilleur réchauffé, qu’on peut le préparer en avance et qu’il se congèle merveilleusement bien… ça vous tente?

J’en prépare toujours de grandes quantités que je congèle en petites portions. Plus d’une fois cela m’a sauvé la mise avec des invités de dernière minute (enfin, ça c’était avant…) ou pour un dîner joker un soir de semaine.

Alors, comment trouvez-vous cette nouvelle version?

Bon week-end à tous!

GRATIN DAUPHINOIS VERSION 2020

Pour 3 plats comme sur les photos

9/12 personnes

1,4 kg de pommes de terre épluchées

3 belles gousses d’ail

600g de lait demi-écrémé ou entier

400g de crème fleurette

Sel, poivre

Noix de muscade

3 petites branches de thym et/ou 2 feuilles de lauriel

Quelques petits morceaux de beurre

Eplucher les pommes de terre, les rincer sous l’eau et les découper en fines rondelles à l’aide d’une mandoline ou au couteau avec pas mal de patience.

Au fur et à mesure que les tranches sont cuites, les déposer dans la casserole où le lait, la crème fleurette, le sel, le poivre, le thym, le laurier et 2 gousses d’ail écrasées du plat du couteau avec leur peau seront rassemblés.

Chauffer à feu moyen vif et dès le début de l’ébullition, couvrir à moitié, baisser le feu et laisser cuire 15 minutes environ. Les pommes de terre doivent être presque complètement cuites. Le temps sera fonction de la variété de vos pommes de terre.

Ajouter de la noix de muscade et rectifier en sel et poivre.

Beurrer des moules et les frotter avec la gousse d’ail pour parfumer.

Bien égoutter les pommes de terre avec une écumoire et les répartir au fur et à mesure dans les plats à gratin.

Donner un bouillon au liquide de cuisson et le laisser réduire pour qu’il épaississe. Verser par-dessus les pommes de terre. Déposer des petits morceaux de beurre bien froids sur le dessus.

L’idéal c’est maintenant de laisser reposer le gratin au moins 2 heures avant de l’enfourner voire une nuit entière, filmé au frigo.

Enfourner à 180º chaleur tournante pendant 30/60 minutes (cela dépend des pommes de terres et si le gratin était froid à coeur ou pas. Le gratin doit être bien doré et les pommes de terre bien tendres.

Laisser reposer 5 minutes avant de servir.

Bon profit!

Quelques informations plus ou moins utiles

Encore un petit creux…


12 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

  • Anna Pigarda, Monday 25 January 2021 Répondre

    Com amb un ingredient tan humil com la patata es poden arribar a fer plats tan meravellosos!!
    Enamorada de les patates gratinades!!

    • Palmira, Tuesday 26 January 2021 Répondre

      Jo sóc una fan incondicional de les patates, crec que amb els ous no hi ha ingredient més essencial amb tantes possibilitats, oi?!
      I gratinades al forn ja són paraules majors!
      Petons i bona setmana,
      Palmira

  • Pilar Bernus, Sunday 24 January 2021 Répondre

    Ay Palmira, me encanta tu receta y la he preparado en muchas ocasiones, pero atenderé la próxima vez tus consejos y además no sabía que la patata quedase bien congelada, ¡qué bien, siempre aprendiendo cosas nuevas!, un beso

    • Palmira, Tuesday 26 January 2021 Répondre

      Me alegro que te guste, en casa siempre triunfa con pequeños y mayores :o) Te voy a decir que la patata no suele congelar bien pero en esta receta en concreto de maravilla, lo resalté en la receta porque son estos pequeños trucos que más de una vez nos pueden ayudar a organizarnos mejor cuando tenemos invitados!
      Besos,
      Palmira

  • Silvia, Saturday 23 January 2021 Répondre

    Me gustan mucho este tipo de recetas con gratinados, son una delicia. Perfecto para estos días :)
    Besos

    • Palmira, Tuesday 26 January 2021 Répondre

      Perfecto para entonar el cuerpo en estos días de frío.
      Besos,
      Palmira

  • Marhya, Saturday 23 January 2021 Répondre

    ¡Qué bueno!! Me encanta y hace mil que no lo preparo.
    ¡Feliz fin de semana!

    • Palmira, Tuesday 26 January 2021 Répondre

      Un gran clásico tan rico y reconfortante que se agradece mucho a estas alturas del año, ¿verdad?
      Besos,
      Palmira

  • ANA NUALART PAZ, Friday 22 January 2021 Répondre

    Ese corte jugoso lo dice todo. Con la doble cocción de las patatas te aseguras de que queden bien tiernas. Habrá que probar de este modo.
    Besos y buen din de semana aunque sea en casa.
    Besos.

    • Palmira, Tuesday 26 January 2021 Répondre

      Es una pasada este gratén con esta doble cocción las patatas quedan tiernas pero sin deshacerse en puré, vamos que es una maravilla de plato perfecto para calentarnos por dentro y animarnos a pesar de las restricciones que tenemos encima y las por venir.
      Besos,
      Palmira

  • La cuisine de Poupoule (Christelle), Friday 22 January 2021 Répondre

    Un plat bien de chez moi c'est trop bon
    Bonne journée
    Bisous

    • Palmira, Tuesday 26 January 2021 Répondre

      Un grand classique qui ne déçoit jamais.
      Bises,
      Palmira