GNOCCHIS DE PATATE DOUCE


A la maison, on a une grande fan de gnocchis maison. Peut-être souvenir lointain de ses années de bébé passées en Italie? Ou alors parce depuis petite je m’en sers pour transformer les légumes qui ne la font pas rêver…

Sur le blog il y a pas mal de recettes de gnocchis, les classiques à la pomme de terre, ceux à la ricotta, ceux à la courge, ceux à la châtaigne,… Bref c’est une recette de base qui m’inspire toujours beaucoup.

Avec les restes de patates douces rôties au four de ce premier repas, j’ai trouvé que les gnocchis seraient parfaits pour écouler en beauté un reste (mais vous pouvez aussi les rôtir juste pour cette recette).

Je me répète mais passer les gnocchis sur le petit appareil à faire des stries est totalement optionnel. D’ailleurs dans le nord de l’Italie, les boutiques spécialisées artisanales ne les strient pas: on coupe des petits bouts de pâte et c’est tout! Je peux vous assurer que cela ne modifie pas le goût mais nettement le temps de façonnage.

Le secret c’est de rajouter le moins de farine possible dans la purée, juste celle qu’il faut pour pouvoir former un cordon mou qui ne colle pas trop aux doigts. Car plus on rajoute de farine, plus ils sont lourds. J’essaie de bien les entourer de farine pour les travailler mais par l’extérieur et pas dans la pâte. Comme beaucoup de choses en cuisine, c’est en recommençant qu’on trouve le bon ratio :o)

Et une nouvelle recette #ZéroDéchets comme je les aime, qui rejoint directement le Défi 1+/-100, desperdicio 0 du mois de Mai de Marisa.

Alors, vous vous lancez dans les gnocchis maison?

Bonne semaine!

GNOCCHIS DE PATATE DOUCE

Pour une belle quantité de gnocchis

500g de patates douces rôties au four(environ 1 kg de patates douces crues, cuites au four à 180º jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres, le temps exact dépendant de leur taille)

50g de parmesan râpé

1 petit oeuf

150g de fécule de pomme de terre (ou de farine)

Environ 100g de farine mais c’est très variable selon l’humidité contenue dans vos patates douces

Sel

Quand les patates douces sont cuites et suffisamment froides pour être épluchées, ôter leur pulpe et la mettre dans un grand saladier. Bien écraser à l’aide d’une fourchette pour obtenir une purée épaisse et crémeuse.

Ajouter l’oeuf, le parmesan râpé, du sel et du poivre.

Ajouter progressivement la fécule de pomme de terre puis enfin la farine, en mélangeant bien au fur et à mesure.

La quantité de farine est vraiment très variable. Il faut que la pâte puisse se mettre en boule, plutôt molle mais pas complètement collante non plus.

Diviser la pâte en portions et sur un plan de travail bien fariné, faire un cordon épais. Y découper des morceaux de 1 cm de long.

On peut leur faire des stries mais c’est aussi bon et beaucoup plus rapide de juste les découper.

Au fur et à mesure que nos gnocchis sont prêts, on les dépose sur un grand plateau légèrement fariné pour que nos gnocchis ne collent pas entre eux.

A ce stade vous pouvez soit les conserver quelques heures au frais sous un linge soit les congeler directement sur un plateau et une fois durcis les conserver dans des sachets plastique bien fermés.


Les faire cuire dans une grande quantité d’eau bouillante salée. Ils sont cuits quand ils remontent à la surface et flottent (c’est à peine plus long pour les surgelés!). Attention, on les sort de l’eau avec une écumoire et pas avec une passoire pour éviter de les abîmer !

Si vous les aimez croustillants dehors et moëlleux dedans, les faire griller légèrement dans un poêle avec un peu d’huile et/ou de beurre bien chauds. En général je les égoutte puis les mets directement à griller.

Régalez-vous!

Bon profit!

Quelques informations plus ou moins utiles

Encore un petit creux…


12 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

  • Marisa G., Monday 17 May 2021 Répondre

    ¡Palmiraaaa! grito porque me he quedado con la boca abierta. Con lo que me gusta el boniato, no has podido hacer un aprovechamiento mejor para mí. No he hecho nunca ñoquis, tampoco los he comido y es raro, ¿verdad? Me has hecho recordar a una compañera bloguera que ha desaparecido de la blogosfera sin decir ni adiós y me regaló unos ñoquis maravillosos para uno de mis retos.
    Me alegra mucho tener esta receta en 1 +/-100.
    Muchos besos y gracias.

    • Palmira, Friday 21 May 2021 Répondre

      ¿Sabes que me lancé a hacer ñoquis por una compañera bloguera? Cuando dejamos Barcelona para Milán en nuestro último encuentro bloguero me regaló una ñoquera argentina y de allí me lancé. Después en Italia ya le fui pillando el punto al asunto y ahora es el plato sencillo para darles salida o a sobras de verduras asadas o para alegrarle el día a mi hija :o)
      Eso pasa, algunos compañeros blogueros desaparecen sin decir nada y es como perder a un amigo...
      Me alegro que mi aporte te guste!
      Besos y feliz fin de semana,
      Palmira

  • NombreVictoria, Tuesday 11 May 2021 Répondre

    Que receta tan original...... tiene que estar para no parar de comerte ñoquis ¡¡¡
    Besitos¡¡

    • Palmira, Thursday 27 May 2021 Répondre

      En casa suelen volar y eso que soy muy generosa a la hora de prepararlos porque congelan de maravilla y después te solucionan en una cena en un momento.
      Tienen peligro porque son empezar y no parar ;o)
      Besos,
      Palmira

  • charo, Tuesday 11 May 2021 Répondre

    yo los veo los veo muy entretenidos para hacerlos caseros, qué pena, porque con lo que me gustan creo que debería animarme y hacerlos

    • Palmira, Thursday 27 May 2021 Répondre

      No te creas, si solo les das forma de cordón sin marcarlos los tienes listos en menos tiempo que las patatas para una tortilla (bueno si tienes los boniatos asados pero estos se hacen solitos en el horno así que mucha faena no dan).
      Pero como para muchas recetas, lo más difícil es perderles el miedo y luego pillarles el punto ;o) Anímate porque verás que no tienen nada que ver con los comprados en las tiendas de por aquí (muy distintos de los de Italia).
      Besos,
      Palmira

  • ANA NUALART PAZ, Monday 10 May 2021 Répondre

    No acostumbro a hacer ñoquis, pero estos con el color que tienen llaman la atención y además está el sabor del Parmesano y seguro que como tú ya tienes las medidas de la harina por la mano te han quedado muy jugosos. Habrá que ir probando recetas.
    Besos.

    • Palmira, Thursday 27 May 2021 Répondre

      Es lo más difícil que tienen los ñoquis, notar cuando la masa te pide más harina y el momento en el que te dice que ya está al punto por muy húmeda que pueda parecer a primera vista.
      Como todo en la cocina, es cuestión de práctica y experiencia :o)
      En casa preparo muy a menudo muchas variantes porque nos gustan todos y de mil maneras.
      Besos,
      Palmira

  • La cuisine de poupoule, Monday 10 May 2021 Répondre

    Une très belle idée voilà qui doit être bon
    Bonne journée bisous

    • Palmira, Thursday 27 May 2021 Répondre

      A la maison on adore!
      Bises,
      Palmira

  • Marhya, Monday 10 May 2021 Répondre

    Esta me la quedo para el próximo otoño. No los he probado con boniatos pero me has intrigado.
    ¡Feliz semana!

    • Palmira, Thursday 27 May 2021 Répondre

      El boniato al tener una textura bastante compacta como la patata liga muy bien y salen unos ñoquis super jugosos y cremosos, tiernos pero con textura, como me gustan :o)
      Besos,
      Palmira