CONFITURE POMMES PERELLONS & COGNAC


Connaissez-vous les perellons? Et bien figuerez-vous que moi non plus il y a encore 2 ans ;o)

Jusqu’au jour où Lola et Jorge nous ont fait parvenir une caisse remplie de ces fruits délicieux pour que nous puissions enfin les goûter! Merci, vous êtes au top!

Les perellons sont une variété de pommes que nous ne trouvons que dans les terres de la plaine d’Alicante. Ils font partie de ces espèces ultra-locales dont la production a beaucoup décliné. Ici ils vous en racontent beaucoup plus.

Ce qui nous a le plus surpris, c’est son parfum de coing… qui nous a rappelé qu’en Catalogne on laissait traditionnellement les coings dans les armoires à linge pour le parfumer. Sans doute que leur processus de maturation assez semblable y est pour quelquechose.

Leur forme est un peu allongée comme certaines poires et son goût et sa texture se rapprochent de certaines pommes, en extrêmement doux, sans aucune acidité.

On peut les croquer tels quels mais à la maison c’est en compote et en pommes qu’ils nous font craquer.

Du coup je vous propose aujourd’hui une confiture de perellons et Cognac pour souhaiter depuis le blog un très joyeux anniversaire à Jorge! Demain il soufflé une bougie en plus et c’est sacrément important ;o)

Les perellons tout comme les pommes et les coings contiennent naturellement beaucoup de pectine. Du coup c’est une confiture qui épaissit beaucoup et très vite. Je vous conseille donc de cuire les fruits d’abord puis d’y ajouter ensuite le sucre pour une texture parfaite. Et la petite touche de Cognac en plus met en valeur toutes les subtilités de ce fruit si rare et précieux.

Avez-vous déjà goûté ou entendu parler des perellons?

Bon mercredi!

CONFITURE DE PERELLONS (VARIETE DE POMMES DE LA REGION D'ALICANTE) & COGNAC

Pour 5/6 pots moyens

1,850kg de perellons épluchés, sans le coeur et les pépins, découpés en petits cubes

200ml d’eau filtrée

1,1 kg de sucre à confitures

100ml de Cognac

Dans une grande casserole, cuire les perellomns préparés avec 200ml d’eau filtrée. Laisser cuire 15/20 minutes environs, les fruits doivent être bien tendres mais sans partir en purée.

Retirer ¼ des fruits de la casserole et la mixer pour obtenir une compote. Remettre dans la casserole avec le reste des perellons et rajouter le sucre.

Ensuite, on repart sur les étapes classiques pour faire une confiture. Si vous le souhaitez, c’est le momento de laisser reposer une nuit au frais.

Verser dans la bassine à confitures et cuire 5/7 minutes à feu vif en remuant constamment jusqu’à ce que la confiture épaississe.

Vérifier la cuisson avec le test de la petite assiette*. Si on trouve que notre confiture n’est pas suffisamment prise, laisser bouillir 2 minutes supplémentaires.

Rajouter le Cognac et donner un bouillon.

Ecumer si besoin (moi j’utilise le truc du petit bout de beurre**).

Dès que le beurre et l’écume ont disparu, mettre en pots la confiture bouillante. Visser les couvercles ébouillantés et réserver la tête en bas.

Au bout de 48h si on le souhaite on peut les stériliser*** si on prévoit de les garder longtemps. Par sécurité, on les stérilise toujours comme ça on peut varier les plaisirs chaque année et avoir un large panel de goûts disponibles.

Bon profit!

Quelques informations plus ou moins utiles

* Le « test de la petite assiette » de ma grand-mère

Je n’ai aucun doute sur le fait que ce n’est pas la seule à utiliser cette méthode ou que vous en avez d’autres. Quand on démarre la cuisson de la confiture, on glisse au congélateur une petite assiette (question d’espace disponible dans ledit congélateur j’imagine). Quand la confiture commence à épaissir, généralement quand elle commence à redescendre en volume, on verse une cuillère ou deux de confiture sur la petite assiette froide. Si les gouttes se figent, c’est que la confiture est prête. Sinon il faut prolonger de quelques minutes la cuisson.

Par contre, à la maison on accepte le fait que tous les fruits ne donnent pas la même texture: une confiture de fraises sera toujours plus liquide qu’une à l’orange ou à la banane.

** La méthode dite du petit bout de beurre: c’est aussi simple que de jeter dans notre confiture prise un morceau de beurre (une noix selon la taille de ladite bassine), de bien mélanger et de renouveler s’il reste encore un peu de mousse, On laisse rebouillir 1 minute et c’est parti pour la mise en pots! Cela ne pose aucun souci sur le temps de conservation, on ne sent pas le goût du beurre dans la confiture et ça permet de ne pas gâcher un gramme de préparation contrairement à la méthode avec une écumoire.

*** Comment stériliser une confiture maison

Toutes les étapes du processus en détail ici.

Encore un petit creux…


0 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire