CONFITURE ABRICOT, ROMARIN & AMANDONS D’ABRICOT


Vive la confiture maison! C’est quelque chose que nous adorons, de la cueillette des fruits quand nous pouvons la faire nous-mêmes en passant par la bonne odeur qui se répand pendant qu’elle cuit et bien sûr en la dégustant dans nos yahourts et sur nos tartines :o)

Alors même si en été je ne cuisine pas beaucoup car nous ne sommes pas à la maison et fonctionnons avec le strict mimimum, on en profite pour faire plein de confitures !

Et du coup, quand une cagette d’abricots pointe le bout de son nez, on ne peut pas résister. Pour donner un petit coup de pep’s à la confiture d’abricots aux amandons d’abricots, cette fois-ci on a rajouté quelques branches de romarin du balcon. C’est une association que nous adorons en glace aussi !

Si vous aimez préparer vos confitures, n’hésitez pas à aller fouiller dans toutes mes recettes de confitures maison et si vous débutez sur le sujet, vous trouverez ici tous mes conseils pour réussir des confitures maison parfaites.

Et vous, elles sont faites maison vos confitures ?

CONFITURE ABRICOT, ROMARIN & AMANDONS D’ABRICOT

Pour environ 6/7 pots

1,850kg d’abricots lavés, séchés et dénoyautés

1,1kg de sucre à confitures

1 belle branche généreuse de romarin (plutôt les pousses tendres du haut !)

Environ 25 noyaux d’abricots

1 sachet de pectine (facultatif)

Mixer 400g d’abricots pour obtenir une compote grossière. Mélanger les abricots coupés en deux, le sucre, la branche de romarin et la compote.

Laisser le sucre fondre pendant 2 ou 3 heures, un sirop doit se former autour des fruits. On peut aussi laisser les fruits une nuit au frigo, recouverts de papier film.

A l’aide d’un casse-noix, casser les noyaux des abricots pour en récupérer l’amandon. Quand tous les amandons sont libérés, verser dessus de l’eau bouillante et laisser agir pendant 5 minutes. Egoutter puis appuyer sur la peau marron qui va partir toute seule. Hacher grossièrement au couteau la partie blanche et réserver.

Avant de démarrer la cuisson de la confiture, enlever la branche de romarin et en récupérer les aiguilles mais pas le tronc dur. Hacher le plus finement possible au couteau et remettre avec les fruits.

Verser le mélange dans la bassine à confiture avec les amandons hachés et amener à ébullition la préparation en remuant régulièrement.

Laisser bouillir 7/10 minutes et tester la consistance selon notre méthode préférée et vérifier la cuisson avec le test de la petite assiette*. Ajouter le sachet de pectine si besoin selon les indications du paquet. Laisser bouillir 2 minutes.

Ecumer si besoin (moi j’utilise le truc du petit bout de beurre**).

Dès que le beurre et l’écume ont disparu, mettre en pots la confiture bouillante. Visser les pots ébouillantés et les réserver la tête en bas.

Au bout de 48h si on le souhaite on peut les stériliser*** si on prévoit de les garder longtemps. Par sécurité, on les stérilise toujours comme ça on peut varier les plaisirs chaque année et avoir un large panel de goûts disponibles.

* Le « test de la petite assiette » de ma grand-mère

Je n’ai aucun doute sur le fait que ce n’est pas la seule à utiliser cette méthode ou que vous en avez d’autres. Quand on démarre la cuisson de la confiture, on glisse au congélateur une petite assiette (question d’espace disponible dans ledit congélateur j’imagine). Quand la confiture commence à épaissir, généralement quand elle commence à redescendre en volume, on verse une cuillère ou deux de confiture sur la petite assiette froide. Si les gouttes se figent, c’est que la confiture est prête. Sinon il faut prolonger de quelques minutes la cuisson.

Par contre, à la maison on accepte le fait que tous les fruits ne donnent pas la même texture: une confiture de fraises sera toujours plus liquide qu’une à l’orange ou à la banane.

** La méthode dite du petit bout de beurre: c’est aussi simple que de jeter dans notre confiture prise un morceau de beurre (une noix selon la taille de ladite bassine), de bien mélanger et de renouveler s’il reste encore un peu de mousse, On laisse rebouillir 1 minute et c’est parti pour la mise en pots! Cela ne pose aucun souci sur le temps de conservation, on ne sent pas le goût du beurre dans la confiture et ça permet de ne pas gâcher un gramme de préparation contrairement à la méthode avec une écumoire.

*** Comment stériliser une confiture maison

Toutes les étapes du processus en détail ici.

La méthode de la cocotte minute est idéale car elle permet de conserver pendant plusieurs années (plus de 7 ans au vu d’une confiture retrouvée au fond de la cave après un déménagement!) tout en réduisant la quantité de sucre par rapport à la norme.

Une fois notre confiture mise en pots, on retourne les pots, couvercle en bas et on laisse refroidir 48/72h pour que la confiture soit totalement froide. Puis on sort notre cocotte minute et on recouvre le fond avec un torchon plié pour protéger le bas des pots et éviter les chocs des pots en verre. On emballe chaque pot de confiture dans un torchon plié. On installe nos pots bien serrés dans la cocotte minute, attention ils doivent être bien calés pour ne pas s’entrechoquer pendant le processus. On recouvre d’eau (1 voire 2 centimètres au-dessus des couvercles), on ferme notre cocotte minute et quand la soupape siffle, on laisse tourner 5 minutes en pression max si on en dispose.

Encore un petit creux…

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.


0 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire