CONFITURE DE RHUBARBE & ORANGES DOUCES


Les vacances d’Avril et les ponts de Mai sonnent le démarrage officiel et la ré-ouverture de la cueillette où nous aimons aller aux beaux jours. En cette saison, notre star, c’est la rhubarbe, j’adoooore la cueillir, j’ai l’impression d’être Alice au Pays des Merveilles ;o)

On l’adore tout autant en tartes toutes simples que plus sophistiquées avec de la fraise, en scones au goûter ou en glace pour le plaisir. Plus les années passent et plus je l’aime en version salée dans des salades !

Mais bon, comme sa saison est courte tout de même, la meilleure façon d’en profiter tout au long de l’année c’est sans aucun doute d’en faire des confitures. Aujourd’hui, je l’ai associée aux dernières oranges douces de la saison. Car la petite touche d’agrumes va très bien à la rhubarbe, comme dans la confiture de rhubarbe et gingembre.

Aimez-vous la rhubarbe? Comment la cuisinez-vous?

CONFITURE RHUBARBE & ORANGE DOUCE

Pour environ 6 pots selon leur taille

950g de rhubarbe rincée, préparée et coupé en tronçons de 1 cm

950g d’oranges douces pelées à vif et découpées en morceaux de 2 cm

Le zeste finement râpé d’une orange bio et non traitée

1kg de sucre à confitures

1 sachet de pectine (facultatif)

Mélanger la rhubarbe préparée avec le sucre, les oranges et le zeste d’orange.

Laisser le sucre fondre pendant 2 ou 3 heures, un sirop doit se former autour des fruits. On peut aussi laisser les fruits une nuit au frigo, recouverts de papier film.

Verser le mélange dans la bassine à confiture et amener à ébullition la préparation en remuant régulièrement.

Laisser bouillir 7/8 minutes et tester la consistance selon notre méthode préférée et vérifier la cuisson avec le test de la petite assiette* et selon la texture obtenue, rajouter le sachet de pectine selon les indications du paquet. Laisser bouillir 2 minutes.

Ecumer si besoin (moi j’utilise le truc du petit bout de beurre**).

Dès que le beurre et l’écume ont disparu, mettre en pots la confiture bouillante. Visser les pots ébouillantés et les réserver la tête en bas.

Au bout de 48h si on le souhaite on peut les stériliser*** si on prévoit de les garder longtemps. Par sécurité, on les stérilise toujours comme ça on peut varier les plaisirs chaque année et avoir un large panel de goûts disponibles.

Bon profit!

Quelques informations plus ou moins utiles

* Le « test de la petite assiette » de ma grand-mère

Je n’ai aucun doute sur le fait que ce n’est pas la seule à utiliser cette méthode ou que vous en avez d’autres. Quand on démarre la cuisson de la confiture, on glisse au congélateur une petite assiette (question d’espace disponible dans ledit congélateur j’imagine). Quand la confiture commence à épaissir, généralement quand elle commence à redescendre en volume, on verse une cuillère ou deux de confiture sur la petite assiette froide. Si les gouttes se figent, c’est que la confiture est prête. Sinon il faut prolonger de quelques minutes la cuisson.

Par contre, à la maison on accepte le fait que tous les fruits ne donnent pas la même texture: une confiture de fraises sera toujours plus liquide qu’une à l’orange ou à la banane.

** La méthode dite du petit bout de beurre: c’est aussi simple que de jeter dans notre confiture prise un morceau de beurre (une noix selon la taille de ladite bassine), de bien mélanger et de renouveler s’il reste encore un peu de mousse, On laisse rebouillir 1 minute et c’est parti pour la mise en pots! Cela ne pose aucun souci sur le temps de conservation, on ne sent pas le goût du beurre dans la confiture et ça permet de ne pas gâcher un gramme de préparation contrairement à la méthode avec une écumoire.

*** Comment stériliser une confiture maison

Toutes les étapes du processus en détail ici.

La méthode de la cocotte minute est idéale car elle permet de conserver pendant plusieurs années (plus de 7 ans au vu d’une confiture retrouvée au fond de la cave après un déménagement!) tout en réduisant la quantité de sucre par rapport à la norme.

Une fois notre confiture mise en pots, on retourne les pots, couvercle en bas et on laisse refroidir 48/72h pour que la confiture soit totalement froide. Puis on sort notre cocotte minute et on recouvre le fond avec un torchon plié pour protéger le bas des pots et éviter les chocs des pots en verre. On emballe chaque pot de confiture dans un torchon plié. On installe nos pots bien serrés dans la cocotte minute, attention ils doivent être bien calés pour ne pas s’entrechoquer pendant le processus. On recouvre d’eau (1 voire 2 centimètres au-dessus des couvercles), on ferme notre cocotte minute et quand la soupape siffle, on laisse tourner 5 minutes en pression max si on en dispose.

 

Encore un petit creux…


4 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

  • Anna Pigarda, mercredi 24 avril 2019 Répondre

    Has pensat en escriure un receptari amb totes les teves melmelades? Jo el compraria!. Quines combinacions més delicioses que fas! Aquesta amb ruibarbre -el vaig poder tastar a la Provença- i taronja ha d'estar per llepar-se'n els dits!! Ja tinc ganes de veure amb quina nova combinació ens sorprens aviat. Una abraçada!

    • Palmira, mardi 7 mai 2019 Répondre

      Ho tinc pensat però com que l'edició digital no és lo meu encara ho estic pensant :o) Potser quan algú m'ajudi m'hi ficaré a tope com diu la Polyanna.
      El ruibarbre és fantàstic, dona molt de joc a la cuina i a les melmelades és la favorita de la nena amb els gerds.
      No et preocupis que idees no em falten, de moment!
      Petons,
      Palmira

  • Rosa, mardi 23 avril 2019 Répondre

    Deliciosa combinación. Sin dudarlo te nombro reina de las confituras y con nota de Sobresaliente alto.
    Un gran beso
    Rosa

    • Palmira, mercredi 24 avril 2019 Répondre

      ¡Muchas gracias Rosa! Pero me voy a poner colorada ;o) Ya sabes que lo mío con las mermeladas es de lo más adictivo. Cada año pienso que no se me va a acudir ninguna idea de combinación nueva. Pero no es así, cada año nuevas ideas fluyen y no puedo impedir probarlas jajaja
      Besos,
      Palmira