CONFITURE DE POMMES AU CIDRE


Cette recette a été publiée originellement sur Come Conmigo le 20/01/2014.

Des pommes et du cidre, ça ne peut qu’aller bien ensemble, vous ne trouvez pas? Alors autant vous dire que revu et corrigé en confiture, c’est tout simplement merveilleux.

Et vous, quelle est votre confiture maison préférée ?

CONFITURE POMME & CIDRE

Aujourd'hui...

CONFITURE DE POMMES AU CIDRE

Pour 6 pots environ

2,2kg de pommes (1,950kg pelées et sans le trognon) (golden et royal gala à parts égales)

1kg de sucre à confitures

75cl de votre cidre (doux ou brut selon vos goûts, brut pour moi)

Eplucher les pommes (sauf 2 royal gala) et ôter le trognon. Couper en fines lamelles. Faire de même en conservant la peau pour les 2 pommes restantes.

Mettre les trognons et les pépins dans un nouet de mousseline bien fermé.

Rassembler dans une bassine à confiture les pommes, le cidre et le nouet et faire cuire à feu moyen environ 10 minutes jusqu’à ce que les pommes soient tendres.

Ajouter alors le sucre à ébullition et mélanger pour dissoudre le sucre.

Laisser alors cuire à feu vif environ 15 minutes jusqu’à ce que les pommes deviennent ambrées et transparentes et qu’elles « coulent » au fond de la bassine à confiture. A ce stade, la confiture va épaissir d’un coup et elle sera prête. Vérifier sa texture avec le test de la petite assiette*. Oter le nouet de pépins et écumer si besoin (moi j’utilise le truc du petit bout de beurre**).

Dès que le beurre et l’écume ont disparu, mettre en pots la confiture bouillante. Visser les couvercles ébouillantés et réserver la tête en bas.

Au bout de 48h si on le souhaite on peut les stériliser*** si on prévoit de les garder longtemps. Par sécurité, on les stérilise toujours comme ça on peut varier les plaisirs chaque année et avoir un large panel de goûts disponibles.

Bon profit!

Quelques petits details qui comptent…

* Le « test de la petite assiette » de ma grand-mère

Je n’ai aucun doute sur le fait que ce n’est pas la seule à utiliser cette méthode ou que vous en avez d’autres. Quand on démarre la cuisson de la confiture, on glisse au congélateur une petite assiette (question d’espace disponible dans ledit congélateur j’imagine). Quand la confiture commence à épaissir, généralement quand elle commence à redescendre en volume, on verse une cuillère ou deux de confiture sur la petite assiette froide. Si les gouttes se figent, c’est que la confiture est prête. Sinon il faut prolonger de quelques minutes la cuisson.

Par contre, à la maison on accepte le fait que tous les fruits ne donnent pas la même texture: une confiture de fraises sera toujours plus liquide qu’une à l’orange ou à la banane.

** La méthode dite du petit bout de beurre: c’est aussi simple que de jeter dans notre confiture prise un morceau de beurre (une noix selon la taille de ladite bassine), de bien mélanger et de renouveler s’il reste encore un peu de mousse, On laisse rebouillir 1 minute et c’est parti pour la mise en pots! Cela ne pose aucun souci sur le temps de conservation, on ne sent pas le goût du beurre dans la confiture et ça permet de ne pas gâcher un gramme de préparation contrairement à la méthode avec une écumoire.

*** Comment stériliser une confiture maison

Toutes les étapes du processus en détail ici.

La méthode de la cocotte-minute est idéale car elle permet de conserver pendant plusieurs années (plus de 7 ans au vu d’une confiture retrouvée au fond de la cave après un déménagement!) tout en réduisant la quantité de sucre par rapport à la norme.

Une fois notre confiture mise en pots, on retourne les pots, couvercle en bas et on laisse refroidir 48/72h pour que la confiture soit totalement froide. Puis on sort notre cocotte-minute et on recouvre le fond avec un torchon plié pour protéger le bas des pots et éviter les chocs des pots en verre. On emballe chaque pot de confiture dans un torchon plié. On installe nos pots bien serrés dans la cocotte-minute, attention ils doivent être bien calés pour ne pas s’entrechoquer pendant le processus. On recouvre d’eau (1 voire 2 centimètres au-dessus des couvercles), on ferme notre cocotte-minute et quand la soupape siffle, on laisse tourner 5 minutes en pression max si on en dispose.

On laisse les pots refroidir dans la cocotte sans accélérer la sortie de la pression (plusieurs heures), on essuie les pots et on les laisse reposer tête en bas jusqu’à ce qu’ils soient froids à coeur. On peut maintenant les étiqueter pour en profiter toute l’année…

Encore un petit creux


12 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

  • Sofía, mercredi 22 janvier 2014 Répondre

    Buenas noches Palmira, la verdad es que yo no le hago ascos a hacer mermelada en cualquier epoca del año, así que tomo nota de esta que la textura me ha encantado y su sabor tiene que ser
    impresionante, un besote.

    Sofía

  • judith, mardi 21 janvier 2014 Répondre

    Tens tota la raó, les melmelades són per tot l'any i sobretot si són cassolanes! :P Si tens sobreproducció enrecorda't del Bolet! jijijiji. Petones

  • Morguix, mardi 21 janvier 2014 Répondre

    Me gusta la combinación, me parece originalísima.

    La verdad es que se ven pocas mermeladas de manzana, y el toquecito de la sidra es ya el "puntito especial".

    Un besote.

  • ANABDN, mardi 21 janvier 2014 Répondre

    El toque de la sidra ha de ser excelente, me gusta darles un toque de licor a algunas mermeladas, las hace algo distintas.

    Besos.

  • Laube, mardi 21 janvier 2014 Répondre

    jejejejejej De qué me sonará esa mermeladita???? jajajajajajaja Ya no existe. Voló. 

    Yo alucino con las texturas deliciosas y espesas que logras en las mermeladas. Realmente divinas.

    Besitosssssssss

  • recetaseconomicassingluten, mardi 21 janvier 2014 Répondre

    Me encantan todas tus mermeladas, que delicia!!!!Un besazo guapetona

  • miquel, lundi 20 janvier 2014 Répondre

    las mermeladas como esta siempre son bienvenidas en cualquier epoca del año¡¡

    Buena semana

    Bss

  • Manderley, lundi 20 janvier 2014 Répondre

    Que rica esta mermelada, me encanta. Y con un paté o queso debe estar riquísima.

     

    Besos

  • Sònia, lundi 20 janvier 2014 Répondre

    Cuanta razon Palmira! Las mermeladas no solo son para el verano... las mermeladas con cuando tenemos la fruta en su punto, en su momento y las manzanas son de invierno ;-) TEndremos que probar
    esta version tuya, que estoy segura que la sidra le da un punto! Yo me pongo hoy con la de granada que voy tarde... ains... si es que no se puede estar griposa!!!! grrrr

    Un besote! Por cierto, como fue la fiesta de cumple?

  • glutoniana, lundi 20 janvier 2014 Répondre

    No imagino un desayuno en tu casa sin mermelada :)

  • Marhya, lundi 20 janvier 2014 Répondre

    ¡Ay, ay, ay, qué buena! Madre mía, tiene que estar de impresión. No se me había ocurrido, pero mira, si encuentro manzanas buenas a buen precio me pongo a ello. ;-)

    Besos, guapa.

  • Su, lundi 20 janvier 2014 Répondre

    Has comprado calvados. Ahora esta mermelada con sidra... Cualquiera diría que has pasado por Normandía (como si no hubiera calvados y sidra en los supermercados, jajaja, soy una paletorra).

    Los desayunos chez toi deben de ser pantagruélicos y ricos...

    Un besote.