TARTELETTES ITALIENNES À LA CONFITURE D’ORANGE, PÂTE FARINE DE CHÂTAIGNE & ÉPEAUTRE


Cette recette a été publiée originellement sur Come Conmigo le 30/11/2012.

S’il y a bien une douceur présente dans tous les boulangeries en Italie, c’est la crostata alla marmellata. La tarte à la confiture dans le texte. Le principe est simple : une pâte croustillante et sablée, de la confiture dessus et parfois des décorations en pâte sur le dessus.

J’adore leur simplicité et du coup j’ai eu envie d’en préparer une version avec de la farine de châtaignes pour célébrer l’automne en association avec de la marmelade d’orange.

Ces tartelettes ne présentent pas de grosses difficultés, enfin si, il faut les laisser tiédir avant de les déguster pour ne pas se brûler avec la confiture bouillante !

Connaissez-vous ces tartelettes italiennes à la confiture?

TARTELETTES ITALIENNES À LA CONFITURE D’ORANGE, PÂTE FARINE DE CHÂTAIGNE & ÉPEAUTRE

Aujourd'hui...

TARTELETTES ITALIENNES À LA CONFITURE D’ORANGE, PÂTE FARINE DE CHÂTAIGNE & ÉPEAUTRE

Pour 3 tartelettes décorées

ou 4 non décorées

Pour la pâte

20g de farine de châtaigne

115g de farine d’épeautre semi-complète

½ cc** de bicarbonate

45g de margarine non hydrogénée

1 pincée de sel

35g de sucre roux

Le zeste très finement râpé d’ ½ orange bio

1CS* de lait environ + 1 peu pour la dorure

Pour la garniture

200g de marmelade d’orange (ou de la confiture de votre choix)

Pour la pâte

Mélanger dans un saladier les farines d’épeautre et de châtaigne avec le sel, le bicarbonate et le sucre roux. Ajouter la margarine et le zeste d’orange et sabler du bout des doigts jusqu’à obtention d’une texture sableuse.

Ajouter juste ce qu’il faut de lait pour pouvoir former une boule de pâte soupe et élastique, pas trop dure.

Séparer en 4 portions semblables et réserver enveloppé de papier film pendant 30 minutes minimum au frais.

Pour le montage des tartelettes

Etaler les boules de pâtes pour obtenir un disque bien fin (la pâte s’étale facilement et elle gonflera à la cuisson grâce au bicarbonate pour le croustillant) et en froncer 4 moules individuels si on ne veut pas conserver de pâte pour les décorer ou alors 3 moules afin d’utiliser la 4ème pour les décorations.

Piquer à la fourchette les pâtes et les garnir avec la marmelade d’oranges.

Découper si c’est votre option des bandelettes de pâte et en décorer les tartelettes en appuyant bien sur les bords pour les fixer entre elles.

Dorer avec un peu de lait mélangé à du miel ou à du sirop d’agave les bandelettes de pâte.

Enfourner à four chaud chaleur tournante à 180º pendant 10 minutes puis encore 30 minutes à 160º.

Laisser tiédir 10 minutes hors du four avant de démouler et de laisser refroidir sur une grille.

Bon profit!

Quelques petits details qui comptent…

*CS: Cuillère à Soupe

**cc: cuillère à café

Encore un petit creux


15 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

  • Isabel, Tuesday 4 December 2012 Répondre

    Me encantan este tipo de tartaletas.

    te quedaron divinas.

    Un besote.

    Isabel.

  • La cuina violeta, Monday 3 December 2012 Répondre

    Oh oh, Palmira unes crostatas delicioses. La meva mare tenia el costum de posar bicarbonat a les masses. Ara ho expliques perquè i molt bé. Gràcies, les teves receptes sempre ensenyen alguna
    cosa.

    Feliç Advent italià!

    Nani

  • Mònica, Monday 3 December 2012 Répondre

    Venir aquí és sinònim de descubrir alguna cosa nova! Petons i sort al concurs.

  • carmen, Sunday 2 December 2012 Répondre

    Palmira, la verdad es que se ven deliciosas.  La masa me encanta, me has dejado con la curiosidad de probarla.

     

    Suerte en el concurso !!!

  • María Pilar, Sunday 2 December 2012 Répondre

    Deliciosa con el sabor a castañas.

     

    Besicos

  • pili, Saturday 1 December 2012 Répondre

    Uala!! Brutales de ricas estas tartaletas!! No he visto nunca la harina de castaña por aqui, pero la buscare... Besos!!

  • Paula, Saturday 1 December 2012 Répondre

    jo Palmira, qué suerte encontrar harina de castañas. Claro que por lo que te leo hay otros ingredientes difíciles de encontrar. Y es que no siempre llueve a gusto de todos, jajaja

     

    Esta receta se ve la mar de sabrosa y rica ;)

     

    Besos. Paula

  • Maria Sofía Martín de Nicolás Domínguez, Saturday 1 December 2012 Répondre

    Tienen que estar deliciosas, además de ser una manera genial de disfrutar con los peques haciendo repostería, seguro que Pollyanna se lo paso genial, besos

    Sofía

    milideasmilproyectos.blogspot.com

  • glutoniana, Friday 30 November 2012 Répondre

    Jooo quiero quiero! :)

  • Laube, Friday 30 November 2012 Répondre

    Me encanta la masa, Palmira!!!! Y dices que es un dulcito típico de la ciudad donde vives ahora???? Pues me gusta, por lo sencillo que parece y lo natural y casero. Me lo llevo a mi horno!

    Bsitos

  • nur, Friday 30 November 2012 Répondre

    Tengo en mis pendientes, comprar harina de castaña!! Asi que ahora con esta receta tan buena y apetecible, no me quedará otra que probar!!No tendrás una para invitarme..jeje. Bueno, estamos un
    poco lejos, así que no me quedará más remedio que hacerla.

     

    Besos

  • miquel, Friday 30 November 2012 Répondre

    son harinas maravillosas y bien sanas,te han quedado  unas tartaletas bien buenas

    buen finde

    peto

  • Marhya, Friday 30 November 2012 Répondre

    Yo creo que me encantan todas las variedades, y qué bonita presentación, la del ying y el yang me ha encantado, tan original. Si pudiera, me llevaba una.

    Feliz fin de semana.

  • Recetas económicas sin gluten, Friday 30 November 2012 Répondre

    Que riquisimas tienen que estar, te han salido super bien!!!!!!Un besazo

  • Su, Friday 30 November 2012 Répondre

    Qué mona con el yin y el yang... Veo que te integras por la vía deliciosa, toda una lombarda golosa. Un besote.