COULANT POTIMARRON & CHOCOLAT (sans beurre sans huile)


Goûter de Polyanna en vue avec un copain en vue…

Réflexion sur comment les surprendre tout en préparant de la purée de potimarron pour des gnocchis potimarron et sauge pour le dîner.

Un reste de purée.

Un regard vers le placard où mes yeux tombent sur le chocolat.

La machine à idées qui s’emballe et voilà le résultat: un fondant crémeux et parfumé, la bonne conscience en plus puisqu’il ne comporte ni beurre ni huile ni purée d’oléagineux.

Potimarron + chocolat + oeuf = bonheur parfait.

J’ai préparé ce coulant fondant l’an dernier mais depuis il s’est régulièrement invité à notre table car il plaît beaucoup.

Et puis c’est toujours drôle de voir les gens essayer de deviner quel est l’ “ingrédient secret” ;o)

Au fait, ce jour-là, les enfants ont deviné ledit ingrédient secret.

Si vous aimez les douceurs au potiron, ne loupez pas la compil’ de recettes sucrées aux courges.

Et si vous êtes plutôt bec salé, l’index des recettes salées à la courge c’est par ici!

Bon mercredi!

COULANT POTIMARRON & CHOCOLAT (sans huile, sans beurre)

Pour un moule de 15/18 cms

150g de purée de potimarron* (ou d’une courge à la chair bien dense pas trop aqueuse)

100g de chocolat au lait 40% Jivara

100g de chocolat noir 66%

1cc** d’extrait de vanille liquide

1CS*** de miel

40g de farine

1CS*** de poudre d’amande

3 oeufs

Préchauffer le four à 200º chaleur tournante et graisser un petit moule. Réserver.

Faire fondre le chocolat selon vos préférences et réserver.

Fouetter les oeufs avec le miel et l’extrait de vanille puis ajouter la purée de potimarron. Bien mélanger pour obtenir une préparation bien lisse avant d’ajouter le chocolat fondu. Bien mélanger puis ajouter la farine et la poudre d’amande. La préparation doit être bien homogène.

Verser dans le moule et enfourner pour 8-12 minutes selon votre four et l’épaisseur de votre pâte qui va varier en fonction du diamètre! Le coeur du coulant doit être crémeux.

Si vous dépassez un peu la cuisson (expérience vécue) ce n’est plus un coulant mais c’est très bon aussi ;o)

On adore le manger directement à la sortie du four, avec son coeur bien coulant. Mais le lendemain après passage au frigo ce n’était pas mauvais non plus quoique le coeur ne soit plus aussi crémeux.

Bon profit!

Quelques informations plus ou moins utiles

*Voici comment je prépare la purée de potiron. Couper un potimarron en deux, ôter les graines avec une cuillère et mettre sur un plat à four, partie coupée contre la plaque avec 3 CS*** d’eau. C’est parti à 180º pour entre 35 et 60 minutes selon la taille de la bête. Quand c’est cuite, laisser tiédir et récupérer la pulpe cuite, la mixer et conserver en portion. Ça se congèle aussi très bien, à plat dans des sachets congélation.

**cc: cuillère à café

***CS: Cuillère à Soupe

Encore un petit creux…


12 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

  • Anna Pigarda, Monday 19 October 2020 Répondre

    Aquesta recepta cauràs segur a casa! I és que m'encanta la carbassa i em xifla la xocolata.....què més puc dir?? Ja t'explicaré!

    • Palmira, Wednesday 21 October 2020 Répondre

      Ja em diràs, crec que la carbassa és la millor de totes les combinaciones amb xocolata, a casa ens té bojos!
      Una abraçada,
      Palmira

  • Silvia, Thursday 15 October 2020 Répondre

    Buenos dias! tiene que estar de vicio! con calabaza no había visto, me lo guardo :)
    Besitos!

    • Palmira, Wednesday 21 October 2020 Répondre

      La calabaza y el chocolate forman una pareja estupenda!
      En casa nos gusta mucho y la solemos disfrutar de muchas maneras!
      Besos,
      Palmira

  • ANA NUALART PAZ, Wednesday 14 October 2020 Répondre

    No soy especialmente fan de los coulants, pero este lo veo distinto y me ha parecido que tiene que estar muy rico. Se te va a apuntar toda la chiquillería como sigas haciendo estas meriendas, ya me imagino a Polyanna y su amigo relamiéndose y pidiéndote otra ración.
    Besos.

    • Palmira, Wednesday 21 October 2020 Répondre

      Pues mira que en casa antes era un ir y venir de niños sin parar. Pero desde setiembre entre lo del teletrabajo de ambos, de las limitaciones de personas en los pisos, de los miedos y contagios casos contacto la cosa está de lo más tranquilita. Aunque alguna que otra merienda en mini comité seguimos haciendo :o)
      La calabaza aporta un punto muy peculiar a la textura que no sabe a cruda sino más a natilla o flan suave.
      Besos,
      Palmira

  • Cuca, Wednesday 14 October 2020 Répondre

    Pues me parece ideal, me guardo la receta ¡Besos mil!

    • Palmira, Wednesday 21 October 2020 Répondre

      Es una receta sencilla y resultona, para un café improvisado con las amigas también es perfecto!
      Besos,
      Palmira

  • Marhya, Wednesday 14 October 2020 Répondre

    ¡Qué buenísima idea! Me ha sorprendido pero cuanto más lo pienso más me apetece. No cocino mucho con calabaza pero a ver ahora que ya estamos en temporada si encuentro el momento de probarlo.
    Besos.

    • Palmira, Wednesday 21 October 2020 Répondre

      En la cesta eco llegan calabazas en abundancia durante 3 meses cada año. Claro que las cremas apetecen pero llega un momento en el que se necesita variedad! Y la calabaza es de lo más versátil, tanto en dulce como en salado.
      En dulce concretamente, a Polyanna le chifla con chocolate, y es que forman una pareja exquisita y ligera!
      Besos,
      Palmira

  • La cuisine de poupoule, Wednesday 14 October 2020 Répondre

    Trop trop gourmand
    Bonne journée bisous

    • Palmira, Wednesday 21 October 2020 Répondre

      Gourmand et léger, what else?!
      Bises et bon mercredi,
      ;o)Palmira