CONFITURE DE PÊCHES PLATES AU MOSCATO (Vin Doux Italien)


Lundi, le blog fêtait ses 9 ans et j’ai eu envie de partager avec vous quelquechose de différent, les 9 choses que j’ai apprises en cuisine en 9 ans de blog.

Du coup je n’ai pas publié une recette de confiture comme je le fais habituellement.

Donc forcément aujourd’hui je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous une confiture de pêches plates avant que leur saison ne touche complètement à sa fin.

Pour l’occasion, j’ai rajouté une touche de vin doux italien, du Moscato, connu pour ses arômes de pêche. Et le résultat vaut le détour ! Car le goût de la pêche plate est carrément wahouuu.

Si vous aimez préparer des confitures maison, vous trouverez ici tous mes trucs et astuces pour les réussir à coup sûr.

Et n’oubliez notre tirage au sort pour les 9 ans du blog ici, vous êtes encore à temps d’y participer !

Bon mercredi !

 

confiture de pêches plates et moscato

Aujourd'hui...

CONFITURE DE PÊCHES PLATES AU MOSCATO (Vin Doux Italien)

Pour environ 6 pots moyens

1,650 kg de pêches plates, épluchées et découpées en gros dés

980g de sucre à confitures

300ml de vin doux italien, du Moscato pour nous + 250 ml

1 sachet de pectine (facultatif)

1 petit bout de beurre ** (facultatif, pour écumer)

Mélanger les cubes de pêche plate avec le sucre et 300ml de Moscato.

Laisser le sucre fondre pendant 2 ou 3 heures, un sirop doit se former autour des fruits. On peut aussi laisser les fruits une nuit au frigo, recouverts de papier film.

Verser le mélange dans la bassine à confiture et amener à ébullition la préparation en remuant régulièrement.

Laisser bouillir 7/10 minutes et tester la consistance selon notre méthode préférée et vérifier la cuisson avec le test de la petite assiette* et selon la texture obtenue, rajouter le sachet de pectine selon les indications du paquet. Laisser bouillir 2 minutes.

Ajouter le Moscato restant. Donner un bouillon (maximum 1 minute).

Ecumer si besoin (moi j’utilise le truc du petit bout de beurre**).

Dès que le beurre et l’écume ont disparu, mettre en pots la confiture bouillante. Visser les pots ébouillantés et les réserver la tête en bas.

Au bout de 48h si on le souhaite on peut les stériliser*** si on prévoit de les garder longtemps. Par sécurité, on les stérilise toujours comme ça on peut varier les plaisirs chaque année et avoir un large panel de goûts disponibles.

Bon profit!

Algunas explicaciones útiles o no tan útiles

* Le « test de la petite assiette » de ma grand-mère

Je n’ai aucun doute sur le fait que ce n’est pas la seule à utiliser cette méthode ou que vous en avez d’autres. Quand on démarre la cuisson de la confiture, on glisse au congélateur une petite assiette (question d’espace disponible dans ledit congélateur j’imagine). Quand la confiture commence à épaissir, généralement quand elle commence à redescendre en volume, on verse une cuillère ou deux de confiture sur la petite assiette froide. Si les gouttes se figent, c’est que la confiture est prête. Sinon il faut prolonger de quelques minutes la cuisson.

Par contre, à la maison on accepte le fait que tous les fruits ne donnent pas la même texture: une confiture de fraises sera toujours plus liquide qu’une à l’orange ou à la banane.

** La méthode dite du petit bout de beurre: c’est aussi simple que de jeter dans notre confiture prise un morceau de beurre (une noix selon la taille de ladite bassine), de bien mélanger et de renouveler s’il reste encore un peu de mousse, On laisse rebouillir 1 minute et c’est parti pour la mise en pots! Cela ne pose aucun souci sur le temps de conservation, on ne sent pas le goût du beurre dans la confiture et ça permet de ne pas gâcher un gramme de préparation contrairement à la méthode avec une écumoire.

*** Comment stériliser une confiture maison

Toutes les étapes du processus en détail ici.

La méthode de la cocotte minute est idéale car elle permet de conserver pendant plusieurs années (plus de 7 ans au vu d’une confiture retrouvée au fond de la cave après un déménagement!) tout en réduisant la quantité de sucre par rapport à la norme.

Une fois notre confiture mise en pots, on retourne les pots, couvercle en bas et on laisse refroidir 48/72h pour que la confiture soit totalement froide. Puis on sort notre cocotte minute et on recouvre le fond avec un torchon plié pour protéger le bas des pots et éviter les chocs des pots en verre. On emballe chaque pot de confiture dans un torchon plié. On installe nos pots bien serrés dans la cocotte minute, attention ils doivent être bien calés pour ne pas s’entrechoquer pendant le processus. On recouvre d’eau (1 voire 2 centimètres au-dessus des couvercles), on ferme notre cocotte minute et quand la soupape siffle, on laisse tourner 5 minutes en pression max si on en dispose.

On laisse les pots refroidir dans la cocotte sans accélérer la sortie de la pression (plusieurs heures), on essuie les pots et on les laisse reposer tête en bas jusqu’à ce qu’ils soient froids à coeur. On peut maintenant les étiqueter pour en profiter toute l’année…

Tal vez te apetezca también


8 Comments

Leave A Comment

Laisser un commentaire

  • Chus Nenalinda, jeudi 27 septembre 2018 Répondre

    Vaya color tan rewonito que tiene esa mermelada ademas del sabor que le tiene que dar ese vino que por cierto me encanta aqui ya lo empieza haber en algunos bares y en Lidel alguna que otra vez lo traen ,te ha quedado de relujo no lo siguiente y seguro esta de muerte relenta.
    Bicos mil wapa.

    • Palmira, vendredi 28 septembre 2018 Répondre

      Es una mermelada de lujo :o) Este vino lo descubrimos cuando vivíamos en Italia y ahora procuramos dar con él en alguna feria de otoño donde los vinos son los grandes protagonistas. Sabe a gloria bien fresquito con unas tapitas, ¿Verdad?
      Besos y feliz fin de semana,
      Palmira

  • Comer especial, mercredi 26 septembre 2018 Répondre

    Hola, Palmira:

    ¡Como me gustan las mermeladas que haces! Nunca he comido mermelada de paraguayos. ¡Seguro que estaba deliciosa! A ver si algún día de estos me animo a hacerla en casa. Las mermeladas las tengo en pendientes. ;-)

    Besos, guapa.

    • Palmira, vendredi 28 septembre 2018 Répondre

      Las mermeladas caseras poco tienen que ver (como muchas cosas) con las hechas en casa... Nosotros ya sabes que llevamos años preparándolas en casa y te puedo asegurar que alguna que otra persona que no suele comer mermeladas en casa repite y se marcha con un surtido :o)
      Y si te animas, aquí me tienes para darte consejos!!
      Besos y feliz fin de semana,
      Palmira

  • rosa, mercredi 26 septembre 2018 Répondre

    a mi las mermeladas nunca me duran dos años, jajajaja y menos si son tan buenas como las tuyas. Esta de paraguayos vaya pintaza que tiene, eres la reina de las mermeladas buenas.
    Mil besos
    Rosa

    • Palmira, jeudi 27 septembre 2018 Répondre

      A no ser que me las olvide en el trastero entre mudanza y mudanza, tampoco nos pasa mucho jejeje
      Me alegro que te gusten mis mermeladas guapa!
      Besos,
      Palmira

  • La Cocinera de Bétulo, mercredi 26 septembre 2018 Répondre

    El sabor que le da a esta mermelada el vino dulce es muy rico, hay qué ver cuántas combinaciones para hacer mermeladas parecidas, pero distintas.
    Me alegro de que ya puedas volver a comentar.
    Besos.

    • Palmira, mercredi 26 septembre 2018 Répondre

      Mira que no sabía por coger el tema del no poder comentar y navegar en algunas webs.. Pero mira si es misteriosa la red que se ha autoresuelto...
      Me sigo sorprendiendo como combinando una misma fruta con algo distinta resaltas uno u otro de sus matices de sabor. Y eso me chifla jejeje
      Besos,
      Palmira